Forum officiel de la série de fictions The Story : Apokirov

Command & Conquer - Minecraft - My Little Pony - Warhammer 40k - World of Tanks


    Les Bronzés... heu non APB-FR en vacances

    Partagez
    avatar
    Cyann
    Barman du vaisseau

    Messages : 1375
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 21
    Localisation : Bar Chez Cyann

    Les Bronzés... heu non APB-FR en vacances

    Message par Cyann le Jeu 15 Mar - 17:41

    Episode 1 : la bande-annonce

    Gare de Lyon, Paris. Quai.

    Logue : Ouais mais comme ça en fait c'est con on dirait que tu te contredis et que…
    Narrateur : TA GUEULE !

    Cyann descendit du TGV en soupirant, sa valise à la main. Quinze minutes de retard, la SNCF ne changerait jamais. Heureusement qu'il avait prévu une demi-heure d'avance, sinon il raterait l'avion. Et le groupe avec. Et surtout, Mika ne serait pas content.
    Petit check-up. La sac en bandoulière, Godzilla derrière. Godzilla, c'était le surnom de son énorme valise, qui en dehors de ce sobriquet n'avait rien de particulier. Sauf son contenu. Cyann souria. Le sourire du gosse de 7 ans qui prépare une mauvaise surprise. Ou celui du sadique pensant à ses "jouets".
    Il espérait que les autres seraient eux aussi à l'heure, surtout Nekoboys qui avait refusé de prendre le TGV pour faire le trajet à bord de son vieux Mi-8. Au plus grand étonnement de Cyann, le fana d'hélicoptères avait réussi à faire décoller cette vieille branque. Heureusement qu'il avait aussi son NH-90, mais il avait dû l'envoyer séparément de l'autre côté de l'Atlantique.

    Gare du Nord, Paris. Hall.

    Vodka regardait d'un air amusé tous les gens qui le divasigeaient d'un air bizarre. Ce n'était pas très étonnant. Il avait mis son uniforme habituel, avec la casquette et les décorations. Sa valise aussi attirait les regards. Il s'agissait d'une cuve de vodka géante sur roulettes, dotée de grilles permettant d'accrocher comme sur un char de petits sacs autour contenant entre autres ses vêtements et tout le matériel.
    S'ils savaient qu'il avait 3 grammes dans le sang malgré sa démarche parfaitement rectiligne, ils le regarderaient d'un air encore plus bizarre.
    Il sortit et héla un taxi.

    Gare Montparnasse, Paris. Bretelle taxi.

    Le chauffeur de taxi saisit vigoureusement la valise, la souleva de cinq centimètres et la fit retomber.

    - Bouarf, c'est que c'est lourd votre affaire !
    - Oh, laissez-moi faire.

    Rincevent prit la valise. C'est vrai qu'elle était lourde. Il se dépêcha de la mettre dans le coffre et prit place dans le taxi. Le chauffeur démarra et lui demanda d'un air interloqué :

    - Que-ce que vous avez mis dedans ?

    Oups. Rincevent chercha vite une excuse. Et fit chou blanc.

    - Ben…

    En fait, il y avait un fusil d'assaut Famas, ses munitions, une pile de trousses de soins médicaux militaires et encore plein d'autres choses pas très conventionnelles. Tout juste si ça faisait dix-neuf kilos. Que dire ? Il se souvint des instructions de Mika.

    - Je suis ingénieur, et en fait, là-dedans y'a du matériel.
    - Et c'est pas fragile ?
    - Non ça va, c'est du solide. On l'emmène avec nous, l'entreprise n'a pas assez d'argent pour les envoyer par fret.
    - Ah d'accord. Et sinon vous venez d'où ?
    - Des Landes, près de…

    Autoroute A1, Paris. Taxi.

    Le train de Ga3l était arrivé, ô miracle, à l'heure. Il avait tout de suite sauté dans un taxi, sans prendre le temps de détailler l'architecture de la Gare de l'Est : il pourrait le faire au retour. Il rêvassait quand le chauffeur s'exclama :

    - Et merde, encore un bouchon !

    Non, il ne serait pas en avance…

    - Doh !

    Aéroport international Roissy - Charles de Gaulle, Paris. Aérogare 2, dépose-minute.

    Matho descendit du taxi et prit sa valise dans le coffre.

    - Ca fera ?
    - Dix euros tout rond.
    - Voilà. Merci !
    - Merci à vous !

    Il entra dans l'aéroport.

    Aéroport international Roissy - Charles de Gaulle, Paris. Zone hélicoptères.

    Nekoboys sortit en chancelant du Mi-8. Il avait peut-être bu un verre de pastis ou de vodka en trop pendant le trajet. L'atterrissage n'avait pas été des plus tranquilles (il avait failli percuter le pauvre employé indiquant l'emplacement avec ses bâtons lumineux). Mais bon, il était plus ou moins à l'heure. Il prit ses affaires, ferma son hélicoptère avec une clé ressemblant à s'y méprendre à celle d'une voiture, et prit la direction du terminal.

    Aéroport international Roissy - Charles de Gaulle, Paris. Aérogare 2F, hall.

    Mika était déjà là. Toujours être là avant le reste du groupe, pour qu personne ne sache d'où il vient ni comment. Et installer l'autorité dès le début.
    La foule était compacte. Mais les gens évitaient soigneusement de s'approcher à moins de trois mètres de lui, créant une sorte de cercle vide. Certainement son aura naturelle de peur. En tous cas, c'était pratique pour se retrouver dans la foule.
    Justement, en parlant de se retrouver. Les voilà qui arrivaient...


    Dernière édition par Cyann le Ven 30 Mar - 9:06, édité 1 fois
    avatar
    Cyann
    Barman du vaisseau

    Messages : 1375
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 21
    Localisation : Bar Chez Cyann

    Re: Les Bronzés... heu non APB-FR en vacances

    Message par Cyann le Jeu 15 Mar - 17:52

    Episode 2 : Transatlantique

    Aéroport international Roissy - Charles de Gaulle, Paris. Aérogare 2F, hall.
    Dix minutes plus tard.


    Mika jeta un coup d'oeil à sa montre puis balaya du regard le groupe.

    - Bien, tout le monde est là... Direction le chargement des bagages.

    Il partit, suivi du groupe. Cyann le rattrapa, l'air inquiet :

    - Mika, tu est sûr que ce qu'il y a dans nos valises ne nous causera aucun problème ?
    - Bien sûr. J'ai... disons... des contacts dans cet aéroport.
    - C'est-à-dire ?
    - Regarde, lui répondit-t-il alors qu'ils arrivaient au chargement des bagages.

    Il n'y avait pas encore de file d'attente dans le dédale de rubans censé les réguler. Mika fila directement au bureau avec sa valise. L'agente lui demanda ses papiers et blêmit quand il s'exécuta. Elle prit d'un geste paniqué un téléphone, y murmura quelque chose d'inaudible en faisant signe à Mika qu'il pouvait partir. Ce dernier revint d'un air satisfait voir le reste du groupe :

    - Tu vois ? Allez, à vous.

    Cinq minutes plus tard, devant les portiques de sécurité.

    Cyann fit signe au groupe de s'arrêter.

    - Bon, on va vérifier que tout est OK. Tout votre matos est dans vos valises ?
    - Oui, répondirent-t-ils tous en chœur, à l'exception notable de Mika qui se contenta de hocher la tête.
    - Ensuite, continua Cyann, pas de pinces à épiler ou d'autres conneries du style sur vous ?
    - Pourquoi, répondit Nekoboys en pouffant, ils croient qu'on va prendre les passagers en otage et menacer de leur arracher les yeux avec ?
    - Non, c'est bon, coupa Mika en adressant un regard noir à l'auteur de la blague.
    - Bon, alors... ah non, j'ai oublié, rectifia Cyann, pas de bouteilles sur vous ?
    - Heeeuuu, bafouilla Vodka.

    Plusieurs bouteilles de vodka dépassaient de son uniforme, et il y en avait sans doute encore plus à l'intérieur de celui-ci.

    - Mais c'est de la vodka de bonne qualité, elle s'enflamme pas comme cette saloperie de vodka de patate polonaise ! protesta-t-il.
    - Rien à faire, ça ne passera pas, insista Cyann.
    - Il faudrait pas que je sois en manque d'alcool dans l'avion ! s'inquiéta Vodka.
    - Ils distribueront de la bière, ça devrait suffire.
    - On ne pas les jeter quand même, dit Mika. Ce n'est pas un sort digne de bouteilles de bonne vodka comme celles-ci !
    - Tu as raison, camarade Mika, approuva Vodka. Le seul sort qu'elles méritent est d'être bues, et pas par un social-traître de douanier !

    Il but aussitôt cul-sec une bouteille de vodka entière.

    Un quart d'heure plus tard, salle d'attente.

    Mika, Rincevent et Matho patientaient sur les bancs, dans la salle d'attente de l'embarquement. Nekoboys et Vodka étaient partis fouiller les boutiques duty free à la recherche d'alcool. Quand à Cyann et Ga3l, il s'étaient postés devant la baie vitrée et regardaient les avions au dehors.

    - Au fait, demanda Rincevent, quand est-ce qu'on embarque ?
    - Bientôt, répondit Matho. Vodka et Neko seront revenus ?
    - Ne t'inquiètes pas, le rassura Mika. Ils seront de retour dès qu'ils auront acheté leur alcool, et c'est pas difficile à trouver.
    - Ah, acquiesça Matho.

    Ils s'ennuyaient ferme. Avec Mika, et (surtout) sans Cyann, Vodka et Nekoboys, l'ambiance n'était pas vraiment au rendez-vous.

    Dix minutes plus tard, salle d'attente, encore...

    Après une courte attente, le groupe était de nouveau réuni pour l'embarquement. Aucun incident n'avait eu lieu. Enfin presque. Un pickpocket avait essayé de dérober le bagage à main de Mika. Bien sûr, il s'est fait griller. Après l'avoir foudroyé du regard, Mika l'avait forcé à le suivre jusqu'aux toilettes et en ressorti deux minutes plus tard, l'air satisfait, juste à temps pour l'embarquement. Le pickpocket, lui, n'était pas ressorti.
    Après avoir fait un peu la queue, Cyann montra les tickets (tétanisant au passage l'hôtesse quand elle vit qu'elle serait dans le même avion que Mika) et ils purent embarquer.

    - On peut avoir nos tickets ? demanda Matho.
    - Bien sûr, répondit l'intéressé. Je vérifiais nos places, mais c'est bon, nous sommes ensemble.
    - Six heures d'avions, ça va être long, dit Nekoboys en baillant.

    Ils prirent leurs places dans l'avion, et peu après, les hauts-parleurs annoncèrent le décollage.

    - Alors, proclama Cyann, distribution générale de chewing-gums à la vodka !
    avatar
    Cyann
    Barman du vaisseau

    Messages : 1375
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 21
    Localisation : Bar Chez Cyann

    Re: Les Bronzés... heu non APB-FR en vacances

    Message par Cyann le Ven 16 Mar - 11:01

    Episode 3 : Back in the Québec

    Logue : Heu... c'est quoi ce nom ?
    Narrateur : Ben au fait, j'ai pas mal écouté Back in the USSR dernièrement pour écrire cette fic, donc j'ai fait un clin d'oeil dans le nom de cet... hé mais que-ce que je raconte moi ? DÉGAGE !!!

    Les six heures d'avion avaient été très longues. Non pas que les incidents et autres anecdotes potentielles eurent manqué, ah non, loin de là. Si Cyann, Ga3l, Matho et Rincevent s'étaient tenus à peu près tranquilles (si l'on passe outre les chamailleries habituelles de Cyann ), ce n'était pas le cas de Vodka, Mika et Nekoboys. Nous passerons sous silence les faits d'armes des deux premiers pour que cette fiction puisse rester ouverte à un public de moins de 18 ans. Quand à Nekoboys, il avait ébouillanté son voisin qui avait eu l'imprudence de commander un café (nous ne nous attarderons pas non plus sur le geste du bras bizarre qui lui avait permis de le renverser), manqué vomir (la catastrophe n'étant pas passée très loin... disons que l'avant-garde avait déjà pu sortir), et commis un nombre incalculable de conneries du même genre avant de finalement dégriser un peu.

    Au-dessus de la côte est du Québec. Vol Air-France AF512.

    - Nous allons bientôt arriver à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal. Nous entamons dès maintenant la descente, merci de revenir à vos places, boucler vos ceintures et éteindre vos appareils électroniques...

    Un "Aaaaaah" de soulagement s'éleva des sièges. Nekoboys était lui aussi content que ça finisse. Et surtout qu'il allait bientôt retrouver son NH-90.
    La seule chose qui le tracassait était d'avoir oublié de faire quelque chose... mais il n'arrivait pas à voir que ça pouvait bien être. Il avait déjà fait toutes les conneries possibles et imaginables... mais non, il en manquait définitivement une. Qui s'imposa à lui dans une illumination.
    Il fit un signe de la main à Rincevent et Vodka, qui le firent passer à Matho, Mika et Ga3l derrière eux. Il inspira, les autres firent de même, et, tous en chœur...

    - TIENS, VOILA DU BOUDIN, VOILA DU BOUDIN, VOILA DU BOUDIN,
    POUR LES ALSACIENS, LES SUISSES, ET LES LORRAINS,
    POUR LES BELGES, Y'EN A PLUS, POUR LES BELGES, Y'EN A PLUS
    CE SONT DES TIREURS AU CUL...

    Aprèss être passé par un violet bizarre, le teint de Cyann vira au rouge vif quelques secondes. Il hurla :

    - FERME TA PUTAIN DE GUEULE LÉGIONNAIRE DU DIMANCHE !

    Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, Montréal. Hall.

    - C'est quand qu'ils doivent atterrir ? demanda Sam.
    - Dix minutes à peu près, répondit MartinMb en consultant sa montre atomique (une sorte d'horloge atomique miniaturisée à bracelet).
    - Ça va, on a le temps, se réjouit-t-il en jouant avec son briquet Tesla.
    - C'est clair. Je reviens, j'vais me chercher une poutine... et déconne pas avec ce truc !

    Logue : Un briquet Tesla ? J'suis sûr que c'est l'histoire des outils ménagers inventés par Zelinsky dans Alerte Rouge 3 qui t'as insipiré...
    Narrateur : QUOI, MAIS T'ES ENCORE LA ?! MAIS C'EST INCREVABLE CETTE VERMINE ! ALLEZ OUSTE !

    Même endroit, avec un peu plus de poutine, dix minutes plus tard.

    - Commenfe à churveiller, che fois les premiers qui sortent, dit Martin la bouche pleine de poutine.
    - Hein ?

    Il avala sa bouchée et répété :

    - Commence à surveiller, je vois les premiers qui sortent.
    - Ah oui, s'exclama Sam, je les vois !

    Ils étaient tous là. Vodka, fringant dans son costume d'officier, suivi de sa cuve sur roulettes. Ga3l, Matho et Rincevent, visiblement soulagés que le vol soit fini. Mika, le visage un peu plus ouvert (c'est-à-dire un peu moins fermé) que d'habitude... visiblement, il ne s'était pas ennuyé dans l'avion. Et Cyann, qui fit à Martin un grand geste de la main :

    - Youhou Martinouchet !

    Martin recracha son morceau de poutine.

    - HO PUTAIN ! TU VAS PRENDRE CHER TOI !
    avatar
    Cyann
    Barman du vaisseau

    Messages : 1375
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 21
    Localisation : Bar Chez Cyann

    Re: Les Bronzés... heu non APB-FR en vacances

    Message par Cyann le Ven 16 Mar - 11:23

    Episode 4 : OH SHI-

    Même endroit.
    Même moment.


    Martin recracha son morceau de poutine.

    - HO PUTAIN ! TU VAS PRENDRE CHER TOI !

    Il se rua sur Cyann et ils commencèrent à se bagarrer dans l'ambiance la plus gamine, sous les regards médusés de la foule.

    Logue : Dix euros sur Martin !
    Narrateur : Vraiment ?
    Logue : Heu... dix euros sur Cyann.
    Narrateur : Je préf... HÉ MAIS DÉGAGE !
    Logue, s'enfuyant en courant : C'est de la partialiiitéééééé !

    Un oeil au beurre noir, quelques hématomes et un doigt annulaire hors service plus tard...

    Mika avait très vite usé de son autorité pour interrompre la bagarre, sans même avoir à s'interposer. Rincevent demanda :

    - Bon, on y va ?
    - Mwarf, grogna positivement Cyann.
    - Suivez-moi, ordonna Mika. Martin a loué un minibus pour nous emmener à l'aéroport Mirabel.

    Ils se mirent en route vers le parking.

    - L'aéroport Mirabel... mais il n'est pas abandonné celui-là ? demanda Ga3l, curieux.
    - Justement, répondit Martin, son activité se limite à un peu de fret. C'est un endroit suffisament discret pour qu'on l'y emmène et fasse décoler le NH-90 de Nekoboys. En plus, ses terrains sont vraiment immenses. Si Neko part de travers, on ne risque pas de rentrer dans un bâtiment.
    - Bwarps, lâcha l'intéressé.

    Une heure plus tard. Aéroport quasi-désaffecté Mirabel de Montréal, quelque part sur le béton.

    - C'est là non ? demanda Matho en montrant un hélicoptère isolé un peu plus loin sur la piste.

    Nekoboys lui donna la réponse en partant en courant vers le NH-90 pour caresser son fuselage.

    - Attendez, dit Mika, il y a un problème.

    Tout le monde s'arrêta. Il fallait toujours écouter Mika dans ces moments-là..

    - Jamais je ne monterai dans un hélicoptère.

    Silence de mort. Le groupe avait été pris au dépourvu. Il ne pouvait pas forcer Mika à les suivre dans le NH-90. Cyann murmura destination de Martin :

    - Merde, j'avais oublié ça... t'as prévu quelque chose ?
    - Bien sûr, ne t'inquiètes pas.

    Il dit à Mika :

    - J'ai prévu un avion pour toi Mika, je te connais bien tout de même.
    - Ouais !
    - Il n'est pas très loin, ajouta-t-il joyeusement en se dirigeant vers un hangar, suivi d'un Mika surexcité.
    - Alors c'est quoi c'est quoi c'est quoi ?

    Martin sortit une télécommande d'un geste dramatique et appuya sur le bouton. La porte de l'hangar s'ouvrit... dévoilant un biplan poussiéreux qui devait être le fameux Martin MB des années 1920. Mika se tétanisa et tomba raidement par terre. Martin fit un clin d'oeil à Rincevent :

    - Va chercher la civière.

    Quinze minutes plus tard, dans le NH-90, toujours à l'aéroport.

    Nekoboys s'assit avec délice dans son siège, suivi de Rincevent, qui était son copilote officiel.

    - On est partis !
    - T'es sûr que ce sera bon pour Mika ? s'inquiéta Matho.
    - Bien sûr, je suis sûr que dans deux heure il sera encore dans le cirage. C'est plus qu'il nous faut pour rejoindre notre destination.
    - Il est très résistant quand même, précisa Martin, il pourrait bien se réveiller avant... on serait pas dans la merde.

    Ga3l résuma l'état d'esprit général :

    - Doh.
    avatar
    Cyann
    Barman du vaisseau

    Messages : 1375
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 21
    Localisation : Bar Chez Cyann

    Re: Les Bronzés... heu non APB-FR en vacances

    Message par Cyann le Sam 17 Mar - 16:09

    Episode 5 : Arrivée

    Quelque-part au-dessus des forêts et des lacs du Québec, dans le NH-90 de Nekoboys.
    Une heure et demie après le décollage.

    Nekoboys finit de stabiliser l'hélicoptère au-dessus de sa position avant de se retourner pour annoncer :

    - On est arrivés au point de repère Martin. A toi de jouer maintenant.
    - J'arrive !

    Il se leva et rejoint le cockpit. Il détailla la zone un moment, puis demanda :

    - On est bien en direction nord nord-ouest ?
    - A peu près, répondit Nekoboys.
    - ... ah, c'est bon. Tu vois cette colonne de fumée blanche sur l'horizon, vers la droite ?
    - ... oui, dit finalement Nekoboys après avoir froncé les yeux.
    - Cap dessus. Il devrait y avoir un terrain pour atterrir juste à côté.
    - Compris !

    Martin revint parmi les passagers, dont certains étaient interloqués.

    - C'est quoi cette histoire de fumée ? demanda Matho, un peu inquiet.
    - T'inquiètes pas, le rassura Cyann.
    - C'est une sorte de châlet - un abri de chasse format familial en fait - alimenté par une pile nucléaire. Le panache de fumée, c'est la fumée du système de refroidissement, expliqua Martin.
    - La Cabane Nucléaire MB, ajouta Cyann.
    - Heu, dit en guise de réponse Matho.
    - Du beau boulot ! C'est Martin et moi qui l'avons construite, précisa fièrement Ga3l.
    - Vous y êtes donc déjà allés ?
    - Bien sûr, répondit Martin, Mika, Ga3l et moi une dizaine de fois et Cyann une.

    Cabane Nucléaire MB, au milieu de la forêt québécoise. Quinze minutes plus tard.

    Martin descendit le premier de l'hélicoptère, avec la satisfaction du propriétaire qui retrouvait sa résidence secondaire. Après avoir vérifié que tout était normal, il dit :

    - Allez, on va décharger l'hélico maintenant.
    - Heu, Martin... dit Cyann d'un ton hésitant, et Mika ?
    - HO PUTAIN, J'AVAIS OUBLIE CELUI-LA ! EVACUEZ-LE, VITE !
    - Où ça ? demanda Rincevent, qui se précipitait aller prendre la civière avec Matho.
    - LOOOIIIN ! TRES LOOOOOIIIIIN ! hurla Martin, SINON ON Y PASSE TOUS !

    Ils se mirent à courir le plus vite possible.

    Une demi-heure plus tard, dans un bosquet obscur...

    Le grand noir... Puis la lumière d'un ciel ensoileillé. Mika, encore engourdi, tourna sa tête sur le côté. Une forêt. Type boréal. Il se releva lentement, et se demanda ce qui avait bien pu se passer pour qu'il se retrouver ici. Il se souvint soudain de tout.
    Il entra dans une fureur indescriptible...
    A une cinquantaine de mètres, un troupeau de caribous le regardait d'un air interrogateur.

    Trois heures plus tard, Cabane Nucléaire.

    Rincevent entendit toquer à la porte. Hm... Peut-être que c'était Cyann, qui été sorti fouiller dehors il y a quelques minutes. Il ouvrit :

    - Alors, Cyann...

    Il blêmit.
    C'était Mika, un grand sourire aux lèvres.
    Et recouvert de tripes et de sang.

    - Bonsoir, Rincevent !

    avatar
    Cyann
    Barman du vaisseau

    Messages : 1375
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 21
    Localisation : Bar Chez Cyann

    Re: Les Bronzés... heu non APB-FR en vacances

    Message par Cyann le Ven 30 Mar - 9:05

    Episode 6 : =NX=

    Quelque part dans la campagne anglaise.

    BigCheese parcoura du regard la salle de commandement mondial d’un regard satisfait. L’époque où =NX= n’était qu’un petit groupe de mercenaires à leur compte comme les frogs d’APB-FR était bien loin derrière lui. C’était devenu une vraie milice, forte de plusieurs centaines de membres, réputée auprès des états-majors du monde entier pour ses faits d’armes en Afghanistan et en Irak. Elle disposait d’un matériel jamais vu pour une telle organisation : une flotte d'hélicoptères complète, des drones, mais aussi des FV 107 Scimitar, des M2 Bradley et même quelques chars Chieftain.
    Sa salle de commandement mondial était à la hauteur du reste. Complètement rééquipée il y a peine un an, elle était devenue un symbole de la puissance de la milice. Un écran géant affichait les divers engagements de =NX= à travers le monde : au Mexique, en Irak (le gouvernement irakien les avait payés pour rester sur place après le départ des forces américaines), en Afghanistan et au Pakistan.
    Mais ce n’était pas encore assez. Ce qui faisait la différence entre =NX= et les autres grandes milices du monde, c’est que l’objectif de BigCheese n’était pas l’argent. C’était la puissance. Il lui en fallait toujours plus. Toujours plus de combattants, et surtout toujours plus de matériel ultramoderne.
    Il ne comprenait pas comment APB-FR avait pu se procurer du matériel auquel même la puissante et influente =NX= n’avait pas accès. Ni pourquoi ils n’avaient pas choisi de se lancer dans la même course qu’eux. L’avenir appartenait aux mercenaires. Et leur rivalité bon enfant d’autrefois n’avait plus lieu d’être. Les technologies passeraient dans les mains de ceux qui attaqueraient les premiers.

    - BigCheese !

    C’était la voix de Voekov. Enfin, il était le seul à l’appeler de son vrai nom. Tous les autres le surnommaient SmallCheese, un moyen de rappeler qu’il était numéro 2 de l’organisation.

    - Oui ?
    - On a un rapport de classe Foxtrot !

    Foxtrot. F, comme frenchie. C’était APB-FR.

    - On file au souterrain 4 !

    Souterrain 4, quartier général de =NX=, Angleterre.

    Le souterrain 4 était l’ancien poste de commandement de =NX=, beaucoup moins moderne que son successeur. La plupart de ses ordinateurs étaient en fait des consoles de commandes tout droit sorties de la Guerre froide, stockant leurs données sur des bandes magnétiques. Beaucoup moins moderne, mais beaucoup plus sécurisé. Rien ne communiquait entre cette salle et le reste du monde, afin que =NX= puisse y mener toutes ses opérations inavouables. Comme celles concernant APB-FR.

    - Maintenant, Voe, que dit ce rapport ? demanda BigCheese après s’être assuré que la lourde porte blindée s’était bien refermée derrière eux.
    - L’information vient de Moth...
    - Qui c’est ?
    - Un haut fonctionnaire canadien. C’est une source sûre, nous sommes en contact avec lui depuis des années et il nous a toujours donné de bonne informations.
    - Et quel rapport avec les frogs ?
    - Apparemment, ils sont tous arrivés à Montréal hier à bord d’un avion d’Air France...
    - C’est tout ?
    - Rah, arrête de me couper la parole Cheese. Après ça, on a perdu leur trace, mais environ une heure plus tard, un hélicoptère a décollé d’un aéroport abandonné sans qu’on sache quelle était sa mission... Il y a des chances que ce soit un NH-90.

    Bloody hell. Il n’y avait que les frenchies pour utiliser un tel hélicoptère au Canada. Même si d’après les derniers renseignements, ils n’étaient censés n’avoir qu’un vieux Mi-8.

    - D’après les radars des tours de contrôle, continua Voekov en dépliant une carte du Québec marquée d’une croix, il se serait posé ici.
    - Mais c’est complètement paumé comme endroit !
    - En tous cas, tout APB-FR y est peut-être réuni et ils ont au moins un NH-90 sur place.
    - Il faut envoyer un drone Predator sur place... est-ce que la base de Pennsylvanie en a ? demanda BigCheese.
    - Je crois que oui. On leur demande de voir ce qu’il peut bien y avoir là-bas ?
    - Oui. Au plus vite.

    Contenu sponsorisé

    Re: Les Bronzés... heu non APB-FR en vacances

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 8:05