Forum officiel de la série de fictions The Story : Apokirov

Command & Conquer - Minecraft - My Little Pony - Warhammer 40k - World of Tanks


    Not your kind of people

    Partagez
    avatar
    Mika
    Pilote / Chef du VodKGB

    Messages : 784
    Date d'inscription : 03/03/2012
    Localisation : Erreur, donnée indisponible

    Not your kind of people

    Message par Mika le Sam 18 Mai - 17:02

    Mika présente, une histoire inspiré par la saga METAL GEAR SOLID d'Hideo Kojima :

    Not your kind of people



    "- Martin ! Martin, mon Dieu pitié non ! Tout mais pas ça...MARTIN ! MARTIIIIIIIIN ! Putain tiens bon, reste avec moi merde ! Me lâche pas...Me lâche pas là, pas maintenant...Non mon Dieu non....MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARTIIIIIIIIIIN ! RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !
    Aaaargh, naaaaaa, tiens bon, l'ambulance arrive !
    - Et...argh...Et.El..E...Elle...E...Elle...
    - Ne parle pas Martin ! Elle va s'en sortir elle aussi ! Elle s'en sortira si tu crêve pas ok ? Meurs pas dans mes bras merde ! MARTIN ! RESTE AVEC MOI ! MARTIN ! IL RESPIRE PLUS ! MERDE NON PITIE NON MON DIEU NON NON NON PAS CA !"

    Les ambulanciers prirent Martin en charge alors que pour la fille, ils firent un non de la tête...
    Les mains de Mika étaient remplis de sang, le jeune homme s'écroula à terre alors qu'un médecin l’appelait en vain...Il ne voyait que les sang mélés de son ami, de la femme de son ami et le sien...Il ne voyait qu'un cadavre qui quelques heures auparavant était une femme resplendissante et heureuse.
    Le monde avait cessé de tourner, l'ambulance s'éloignait et un militaire posa la main sur Mika, il avait une voix familière.

    "- Mika ! MIKA ! HEY ! Mika réveille toi...Et merde...PUTAIN REVIENS A TOI SOLDAT ! DEBOUT ET MARCHE !
    - Lu...Ludo...Vodka !!!!"

    Et finalement le jeune homme se releva. Il fixa son ami alors que des larmes s'écoulaient sur son visage.

    "- J'ai...Je n'ai pas réussi à la sauver, Vodka...Je n'ai...je n'ai rien pu faire malgré...malgré que je sois devenu militaire...j'ai...je suis resté aussi faible, aussi incapable !
    - MIKA ! LA FERME ! TU NE POUVAIS RIEN FAIRE !
    - SI J'AURAI DU ! J'AURAIS PU ! Ce n'était que de la racaille..
    - Mika, tu étais désarmé, ils étaient plus nombreux, ils avaient Martin et sa fiancé...Tu ne pouvais rien faire de plus que tu n'a fais.
    - Mais...Non...Non...NOOOON, il devait y avoir quelque chose...
    - LA FERME SOLDAT ! Tu restes un homme, tu n'es pas un surhumain ! Reprends toi ! Ils sont tous mort, on a au moins pu les tuer.
    - Non Vodka...Il y en a d'autres...Il y en aura toujours tant que ça restera comme ça...
    - Mika ?!"

    Mika prit ses plaques militaires et les retira pour les jeter à terre...

    "- Tant que ça reste comme ça...A quoi bon se battre...Il n'y a plus de patrie lorsque l'ennemie est à l'intérieur...Plus de peuple à défendre lorsqu'il devient l'ennemie...Mon pays, ma patrie, mon sol, mon drapeau vient de me prendre Martin et sa femme...Et moi même, je suis mort...
    - Mika..."

    Le jeune homme partit avec une autre ambulance, laissant Vodka seul venant de ramasser les plaques de Mika.
    Le vétéran, ne pu retenir ses larmes alors qu'il tenait fermement les plaques de Mika dans sa main...Il détacha le drapeau français de son uniforme et le garda avec la plaque.

    "...MSF..Un paradis pour...Non, ce n'est pas...comme...comme ça...Si simple, en réalité. Même si...j'ai beaucoup trop perdu aujourd'hui...Beaucoup trop perdu dans ma vie."

    Vodka sortit son portefeuille on une photo d'une femme soldat y figurait.
    A l'hôpital, plus tard, Mika appris que Martin était dans le coma et ensuite la police et l'armée vinrent pour l'interroger.
    Vodka eu le droit au même traitement et au final les 2 soldats furent radiés.
    Quelques mois plus tard, les deux furent jugés...Responsable du meurtres d'une dizaine de personnes...Le fait qu'ils étaient militaires n'aida pas et le jugement ne fut qu'une parodie.
    Malgré que Mika et Ludo clamèrent avoir agis pour sauver Martin et sa femme ressortissant Canadien et la propre vie de Mika, ils furent condamnés à l'emprisonnement à vie dans une des prisons les sécurisés de France.
    Les journaux télévisés les tournèrent en malades psychopathes, en raciste primaire...Toute une nation se ligua contre eux, du moins en surface.
    Alors que les deux amis devaient être amenés vers la prison, des soldats arrivèrent et les saluèrent.

    "- Nous savons que c'était une parodie de justice, Ludo, Mika...On refuse de servir un pays, une patrie qui est traître !
    - Non les gars vous..."

    Ludo n'eut pas le temps de terminer sa phrase que les militaires jetèrent aux sols, leurs plaques, le drapeau...Devant les caméras.
    Les deux condamnés furent vite fait conduit dans le fourgon alors que les rebelles furent encerclés par la police. Alors ça tourna au vinaigre.
    Au même moment, Martin ouvra les yeux et la premiere chose qu'il vit fut le journal télévisé en direct.
    Martin reconnu Mika et Vodka luttant côte à côte pour protéger leurs camarades rebelle.
    Martin comprit vite ce qu'il se passait mais il n'avait rien pour lutter...La rage, la tristesse le submergeait alors que ses deux amis étaient tabassés comme des chiens avec leurs camarades.
    Et comme des chiens ils furent jetés dans le fourgon et les militaires rebelles furent dispersés. Un homme entra dans la chambre de Martin.

    "Martin, écoute moi bien. Ce que tu vois est bien réelle, tes amis ont été condamnés par une parodie de justice. Ta femme est décédée après avoir été violé par une dizaine d'hommes qui eux sont morts et qui ont amenés cette parodie de justice.
    Cependant, nous sommes nombreux à ne plus vouloir servir ce genre de chose...Je sais que tu viens de sortir du coma mais il faut que tu te lèves et que tu marches. Tu dois me suivre Martin. Sur tes pieds camarade !"

    Animé par la colère, le chagrin et l'injustice, Martin se leva et posa le pied à terre...Il quitta son lit et trébucha. L'homme l'aida à se remettre sur pied et les deux sortirent de l'hôpital alors que la police ne tarda pas à arriver.
    Le jeune canadien fut amené à une voiture avec un conducteur et des hommes dedans puis les coups de feu commencèrent, la police ouvrant le feu en premier.

    "Allez y caporal, amenez le en lieu sur ! Je vais vous faire gagner du temps !"

    La voiture démarra en trombe alors que l'homme tenait la ligne...Le sacrifice de cet inconnu marqua Martin...
    Depuis son arrivé en France, pour sa lune de miel, il ne rencontra que la mort, des personnes de valeurs se battant pou lui et se sacrifiant.
    Ailleurs, le fourgon transportant Vodka et Mika tomba dans une embuscade. Des hommes bloquèrent le convoi, l'attaquant à l'arme lourde.
    Les portes blindés du fourgon furent ouvertes et on détacha les deux condamnés pour ensuite leur donner des armes.

    "- Mon Lieutenant, Major, suivez moi s'il vous plait !
    - Avec plaisir ! Allez Mika on se remue !
    - Oui mon lieutenant !"

    Et l'extraction des deux ex-militaires fut une réussite ainsi que celle de Martin.
    Les trois furent amenés dans un lieu secret où étaient réunis des soldats rebelles.

    "- Martin, nous sommes désolés...
    - Ce n'est pas de vos fautes...Vous avez fait de votre mieux...Maintenant, nous avons un nouveau combat à mener.
    - Oui...Réformer ce pays...
    - Non Mika, le monde...Il n'y a pas que des français ici...
    - MSF ? ...
    - Oui, Militaires Sans Frontières...Notre paradis, notre enfer à nous."

    Dans un futur où les nations sont en proie à une violence internes gratuites et où les armées combattent des guerres inutiles, le destin de 4 amis fut bouleversé. Martin fut venu en France avec sa femme pour leur lune de miel et pour voir ses deux grands amis : Ludo et Mika, tout deux militaires.
    Ce voyage tourna en une soirée d'été en un cauchemar bien réelle. La femme de Martin fut violé par une dizaine d'hommes sous ses yeux et ceux de Mika.
    Le militaire eut le temps d'alerter Vodka qui arriva peu après pour les sortir de là...Hélas, la femme de Martin mourut...Les 3 amis restant subirent le même sort.


    Dernière édition par Mika le Jeu 30 Mai - 7:28, édité 1 fois
    avatar
    MartinMb
    Capitaine de l'Apokirov

    Messages : 1389
    Date d'inscription : 29/02/2012
    Age : 28
    Localisation : Derrière les magnifiques flammes nucléaires du Warp.

    Re: Not your kind of people

    Message par MartinMb le Ven 24 Mai - 14:00

    J'avais pas vu ça. C'est épique ! Faut que je le relise ce soir, mais avec la musique (Youtube est bloqué au bureau).
    avatar
    Mika
    Pilote / Chef du VodKGB

    Messages : 784
    Date d'inscription : 03/03/2012
    Localisation : Erreur, donnée indisponible

    Re: Not your kind of people

    Message par Mika le Ven 31 Mai - 8:31


    Martin était seul à une table dans un coin de la salle plongé dans une pénombre isolationniste. Il tenait fermement une photo dans sa main, ses yeux la fixant et ne détachant pas le regard.
    Mika était à la porte, il regarda son ami pour ensuite s'apprêter à partir mais Martin le remarqua.

    "Juste...Pourquoi on en est arrivé là ? Elle est morte et moi je...je suis encore là....Pourquoi ? Maintenant, son sourire n'est...ce n'est plus qu'un souvenir...UN SOUVENIR ! Sa joie, sa bonne humeur...Elle...rien n'est plus et chérir des souvenirs est juste trop dur, trop blessant...Combien même c'est tout ce qui me reste d'elle. Nous devions vivre une vie heureuse, je devais sentir sa peau le matin en me réveillant, la serrer contre moi le soir en m'endormant, dîner au restaurant avec elle, la faire rire...Maintenant, tout cela m'est impossible.
    Je voulais...je voulais tant...Les miracles n'existent pas hein ? Pourtant je veux croire en un miracle...Non...Non, c'est impossible, je ne dois pas placer mon espoir dans ce genre de chose...Elle est morte et ne reviendra plus. Elle est morte et moi aussi..."

    A écouter son ami, Mika se rappela de ce jour, la douleur l'envahit, le chagrin et la tristesse rendait son coeur lourd et l'étouffait presque. Il voulait parler à son ami mais aucun sons ne put sortir, paralysé, incapable de quoique ce soit, figé, mort depuis ce jour.
    Perdre des camarades au combats est déjà éprouvant surtout à cause de jeux politiques et de trahisons de bureaucrates mais lorsque cela touche les proches, des civils devant être à l'abri....c'est autre chose.

    "Mika, combien de gens as tu tués ? Combien de camarades toi et Vodka avaient perdu ? Je n'ai perdu qu'une seule personne mais ô combien importante...Toi et Vodka, votre renommé c'est faite sur le dos de tant de morts...Pour quelles raisons ? Pourquoi vous sacrifiez ? Pourquoi sacrifier des camarades ? Qu'est ce qui vous amenez à ce que tu es aujourd'hui ?
    La haine, la tristesse, le chagrin, la colère, la nostalgie, les souvenirs, la douleur, la peur, la furie, les pleures mais aussi la joie, l'amour, l'amitié, la camaraderie et surtout le champ de bataille. Nous possédons désormais plusieurs points en communs et pour les autres que nous n'avons pas, ce ne serait tarder...Mika, je veux ma vengeance, je veux me battre contre ces gens, ce monde...contre ce qui m'a tout retiré.
    Je sais que cela ne la ramènera pas cependant, nous ne pouvons pas laisser faire...on ne peut pas laisser les choses comme ça. La voie de la vengeance n'est peut être pas noble et n'est qu'un cercle vicieux, je suis prêt."

    Le jeune soldat prit une inspiration, pour déverrouiller cette sorte de blocage, d'immobilisme et pour lui donner un peu de courage à répondre à son ami.

    "Beaucoup trop...Vodka et moi avons perdu beaucoup trop de camarades, d'amis et de proches...Notre réputation n'est venu que par le sang et par les objectifs toujours accomplis. Peu importe le nombre de trahison qu'on a reçu, de morts qu'on a provoqué, de sang versé, de balles tirés, de tombes visités...Je ne saurais te dire si la vengeance est noble ou pas mais...Mais c'est le seul chemin, la seule voie que je connaisse. L'arpenter est douloureuse, difficile et amène vers le désastre, la tempête et la destruction.
    Néanmoins à la manière de la nature, la destruction n'est pas une fin mais le commencement d'une nouvelle naissance...Et c'est pour voir ces naissances que j'emprunte cette voie depuis si longtemps...Mais ce que la nature donne, elle la reprend d'un côté...C'est une sorte de balance malsaine qui fait en sorte que la personne qui l'utilise, qui voit le résultat est condamné à souffrir.
    Le monde est censé être ainsi, c'est censé avoir été oublié par l'homme. Parce qu'on a voulu idéaliser, idéologiser la nature, le monde...et c'est stupide. Le monde n'a rien à faire de nos principes, la justice est quelque chose de simple mais l'homme l'a rendu compliqué, la guerre est quelque chose de simple mais l'homme l'a rendue compliqué, la sécurité, l'honneur...tant de choses ont suivis le même chemin.
    Il est juste temps de remettre les pendules à l'heure et de refaire naître un monde qui semblait perdu dans les méandres de l'histoire et de la pensée collectif. Un monde où nous autres pourrions vivre heureux et mourir dignement sachant pertinemment que tout ira bien, ceci était notre promesse.
    A présent, si tu penses pouvoir accepter cette idée alors tu pourras te battre."

    Martin ne répondit pas, il acquiesça d'un signe de tête et revint sur la photo.
    Mika détourna la tête et commença à partir quand il vit Vodka appuyé contre le mur. Les deux soldats ne se dirent pas un mot, Vodka avait tout entendu et Mika le savait...il n'y avait rien à ajouter, chacun comprenait son rôle, chacun comprenait les idées développées, chacun savait où il devait aller.
    avatar
    MartinMb
    Capitaine de l'Apokirov

    Messages : 1389
    Date d'inscription : 29/02/2012
    Age : 28
    Localisation : Derrière les magnifiques flammes nucléaires du Warp.

    Re: Not your kind of people

    Message par MartinMb le Sam 1 Juin - 14:51

    Excellente fiction, j'ai hâte de voir la direction que ça va prendre. Est-ce que celle-ci est reliée au grand scénario ?
    avatar
    Mika
    Pilote / Chef du VodKGB

    Messages : 784
    Date d'inscription : 03/03/2012
    Localisation : Erreur, donnée indisponible

    Re: Not your kind of people

    Message par Mika le Sam 1 Juin - 17:51

    Non, celle-ci est vraiment à part et est censé être plus réaliste encore (bien qu'incorporant quelques fictions).
    avatar
    Mika
    Pilote / Chef du VodKGB

    Messages : 784
    Date d'inscription : 03/03/2012
    Localisation : Erreur, donnée indisponible

    Re: Not your kind of people

    Message par Mika le Sam 15 Juin - 11:13


    "- Où est notre évac merde ?! s'exclama Vodka à la radio avec le QG
     - Quelle évac soldat ? lui répondit une voix inconnue
     - Celle qui étais prévu par le général il y a..
     - Le général a été relevé de ses fonctions et sera jugé pour crimes de guerre et d'autres accusations.
     - COMMENT ?! Mais...Merde j'ai besoin d'une évac au plus vite, on est tous en train de crever ici !
     - Bien sur soldat, vous l'aurez...surement.
     - A qui je parle là ?!
     - Vous ne le saurez pas et n'avez pas besoin de savoir. Adieu soldat."

    Vodka frappa le mur.

    "- Vodka qu'est ce qu'il y a ? s'inquiéta Mika
     - Le général a été relevé et l'évac a été compromise...
     - ...Combien de temps ?
     - Je...L'évac ne viendra pas.
     - Il faut demander aux amerloques !
     - Ouais...Hors de question que mes hommes crèvent à cause de jeux politiques et de bureaucrates !
     - Je le fais alors !"

    Le jeune chef regarda ses hommes...certains mort, d'autres blessés et enfin ceux qui se battaient encore pour survivre.
    Mika revint vers lui.

    "- Ils allaient nous demander l'aide de nos véhicules qui devaient venir...Alors du coup, ils n'ont plus qu'une solution...Une percée jusqu'à une ZA permettant l'évac.
     - Et merde ! Passe les moi !"

    Vodka s'en remit à lui même et au commandant américain...Les deux chefs étaient sur les nerfs, la mission avait tourné au désastre.
    Les américains étaient à plusieurs pâtés de maison plus loin manquant de munitions et avec de lourde perte, les anglais furent annihilés et sur toute leur escouade il ne restait que deux d'entre eux. Quant aux français, leur état était analogue à celui des américains.
    Cependant la plus grande question concernait les blessés non transportables et les morts. La décision fut horrible à prendre pour les deux chefs, pour les deux militaires de nationalités différentes.

    "- Vodka..Laissez moi des explosifs...Ils ne se baladeront pas avec nos corps, nous ne serrons pas des trophées...Je ferais exploser ce bâtiment avec nous et eux. balança un soldat français
     - Caporal...Jean tu sais ce que tu demandes ? Tu en es bien conscient ?
     - Oui...Voilà ma plaque, mes munitions...
     - Placez le C4 dans le bâtiment et ensuite donnez le détonateur à Jean...Prenez toutes les munitions que vous pouvez ! Dans 5 minutes on rejoints la Delta !" ordonna Vodka à tous ses hommes

    5 minutes plus tard, l'unité spéciale de Vodka partit se regrouper avec la Delta américaine. Et à peine 3 minutes plus tard, l'ancien bâtiment que les français avaient occupé explosa emportant avec lui un bon nombre de valeureux soldats. Concernant les survivants ils rejoignirent la Delta force qui avait choisi la même idée.
    Il était affreux de savoir que l'idée fut la même dans deux armées différentes, dans deux nations différentes puisqu'elle a été choisi par désespoir principalement.

    "- Eux aussi feront sauter le bâtiment...C'est plus une mission, ni même une guerre à ce stade ! C'est un massacre déguisé, une lutte pour la survie imposé par les incompétences de généraux placés ici et là parce qu'il connaissait des bureaucrates et imposé par les jeux politiques qui expulsent les seules bon généraux.
    Tout ça ce passe partout même chez les amerloques, les anglais et nous...On va où là Vodka ?
     - Dans le mur...Attends toi à être malvenu en rentrant Mika.
     - Comme pour nous dans notre pays. intervint un membre de la Delta parlant français.
     - Nous étions censé être une armée et...Et on fait sauter les nôtres parce qu'on est incapable de les ramener...Ce n'est plus être une armée...Une armée prends soin des siens mais là on est traités comme...
     - Comme de la marchandise remplaçable et sans valeur Mika. Je suis d'accord avec ce que tu dis mais restons concentré sur le présent. Coupa Vodka
     - Je vois que tout se passe mal aussi pour vous...Devrais je dire, bienvenue dans le nouveau monde ? continua le delta
     - Hélas, hélas oui..."

    Et à peine quelques minutes suivantes tous les militaires étaient dehors à effectuer leur percée.
    Cette action méritait de figurer dans les annales de l'histoire militaire...Les occidentaux luttaient avec un rapport de 40 pour 1 en leur défaveur et malgré cela ils réussirent la percée avec brio. Les rebelles ne tentèrent pas la poursuite, la ZA fut atteinte et tous le monde fut évacué.
    Cependant dans les hélico se passaient quelque chose de spécial, chacun se regardait et comprenait une chose...Tout cela devait changer...Une union naquit entre ces survivants, par la suite ils restèrent en contact formant petit à petit un groupe soudée de militaire international, un corps d'armée international sans distinction de race, de religion, de couleur, de nation, de frontières...ce qui importe c'est d'être un militaire vétéran.
    A leur retour en France, les hommes de Vodka et de Mika furent regardés avec mépris, haine, certains furent renvoyés sans justification, d'autres furent obligés de démissionner quant à Mika et Vodka, ils n'eurent que des remontrances et des blâmes.
    Concernant le général commandant Vodka, il fut disparu mais la réalité dicta autre chose : il a été abattu. Pourquoi un général fut tué, ses meilleurs hommes sacrifiés ou virés ?
    Parce qu'ils étaient les seules à résoudre les problèmes internes par des actions à l'étranger même s'il s'agissait de vengeance, de justice ou autre chose de plus horrible et malsain ne correspondant pas à la définition de guerre telle que l'ONU la conçoit.
    Le général n'avait plus que lui et sa fille dans sa famille...Sa fille fut violée, torturée et tuée sauvagement en plein Paris et lui il vengeait sa fille via ses hommes mais cela ne les avaient point embêtés. Nous étions tous d'accords avec lui et le gouvernement l'a assassiné, nous avec...

    Les démocraties, les républiques ont faillit; les peuples ont échoués; le temps des allégories, des droits, des excuses a faillit. Et regardez, contemplez, admirez ce que vous avez produit : nous.
    A la gloire éternelle de celles et ceux qui combattent et meurent pour des peuples qui n'ont rien à battre de leurs sacrifices, qui sont incapables de les comprendre.
    avatar
    Mika
    Pilote / Chef du VodKGB

    Messages : 784
    Date d'inscription : 03/03/2012
    Localisation : Erreur, donnée indisponible

    Re: Not your kind of people

    Message par Mika le Lun 28 Oct - 13:17

    C'était une nuit de pluie battante, le genre de nuit accompagné par les orages monstrueux, par le vacarme du tonnerre...Et par les tirs ininterrompus des armes, les explosions assourdissantes des obus...Une nuit de guerre...oubliée.
    Mais aussi, une nuit de divisions, de questionnements, d'interrogations, de révélations...Des hommes devaient se soulever.

    "- J'y vais et personne ne m'en empêchera !
    - Les ordres sont de rester là, on intervient uniquement si on se fait attaquer !
    - Je ne vais pas laisser les Russes se faire descendre ! Même s'ils sont d'un autre pays, ils restent des soldats ! Des camarades ! Ils luttent pour les mêmes raisons que nous, contre les rebelles, pour rétablir une situation désespéré dans ce foutu bordel oublié !
    - Mika...
    - J'y vais...Je leur dois ça aussi...Non, c'est bien plus que ça...Je ne peux pas non plus m'enlever de la tête ce que les Anglais, ce que nous avons vécu au Moyen-Orient...Je ne veux pas revoir ça.
    - Je ne peux pas te laisser partir seul...Nous ne le pouvons pas...On vient avec toi, on ressent la même chose au fond...Et puis ton Russe est loin d'être parfait !
    - Ouais, il aurait du mal notre Major !
    - Hahaha ! Merci les gars, merci Vodka
    - Allez on arrête le mélodrame et on y va !
    - Oui mon Lieutenant !"

    Alors que la petite équipe allait se mettre en mouvement, d'autres officiers de l'armée régulière Française vint voir Vodka et Mika.

    "- Lieutenant, Major, nous envoyons des blindés avec vous, le reste restera ici, nous devons suivre les ordres...Et qui plus est, en cas d'attaque, nous devrons nous aussi tenir.
    - Mon Colonel, nous ne voulons pas dégarnir vos forces et vous mettre dans l'embarras par une action personnelle...
    - Le Major a raison, ils restent des camarades, peu importe le drapeau...J'ai lu ce qui est arrivé au Moyen-Orient et je suis avec vous...Ce monde change et il faut se serrer les coudes entre camarades de guerre. Allez les sauver Lieutenant, Major, c'est un ordre.
    - A vos ordres mon Colonel !"

    Le détachement Français se mit en route pour secourir leurs alliés Russes, d'une situation désespéré.
    Une fois sur place, les officiers français et les officiers russes se réunirent, ensemble une nouvelle stratégie fut établit.
    Le soldat français combattait à coté du soldat russe dans une bataille désespéré, certaines positions étaient submergés et encerclés et la marée ennemie semblait avancer sans s’arrêter.
    Le major Mika était à une de ces positions...Il combattait à côté d'un officier Russe, vétéran de plusieurs autres conflits.
    La position fut encerclé, les munitions devinrent rares et la poche servant à ramasser les plaques d'identité des soldats devenait lourde.

    "- Major, il faut tenter une percée et se regrouper avec la prochaine position !
    - Tu as raison Alekseï mais on va payer le prix fort...
    - Cela fait longtemps que j'aurai dû mourir Mika. Allez, prend le commandement et fonce, on va vous couvrir.
    - ALEKSEÏ C'EST DE LA FOLIE !
    - Tiens, voilà ma plaque, maintenant va !
    - ... A vos ordres !"

    Quelques français restèrent avec les russes alors que le gros des troupes se replier vers la prochaine position, perçant l'encerclement.
    Lorsque Mika se retourna pour voir une dernière fois ces hommes se sacrifiant, il ne vit qu'un vétéran Russe, déversant les balles de sa PKP...Il vit un géant héroïque.
    Cependant, ce qui devait arriver, arriva...Alekseï se prit une balle et il dû fléchir mais malgré tout, il continuait à tenir, à tuer l'ennemie, à protéger les siens.
    Le major français aurait voulu le secourir, il le voulait mais ne pouvait pas...Il se résigna et partit, gardant le sacrifice de ce soldat à jamais graver dans sa mémoire.
    Cette bataille dura plusieurs jours et la position française fut même attaqué. Les pertes de la coalition franco-russe fut élevé.
    Le pays qui devait être tant protégé sombra dans le chaos avec le départ des forces de la coalition. Beaucoup d'officiers de terrain gardèrent un gout amère de ce conflit et ce qui c'était passé dans cette hélico au Moyen-Orient se repassa ici.
    Tous ces militaires savaient que ça ne pouvait plus durer...Et avec autant de nations différentes engagés, MSF fut officieusement créé ce jour.
    Lorsque les armées rentrèrent dans leurs pays d'origine, les médias se donnèrent à coeur joie, accusant les armées étrangères de feu ami, d'incompétence...Allant même à dire que les actions des militaires visant à se sauver les uns des autres étaient la pire idée de tous les temps.
    Énormément d'officiers furent interrogés, punis, démis de leurs fonctions, radiés, certains se suicidèrent soit disant...Vodka et Mika eurent le droit à cette inquisition d'état.
    Ils n'eurent que de longues vacances qui les amenèrent en Russie, par devoir.
    Les deux Français visitaient les familles de plusieurs camarades Russes dont Alekseï.
    Devant la femme et la fille du soldat mort, Mika eut du mal à garder ses émotions sous contrôle et les larmes coulèrent.
    avatar
    MartinMb
    Capitaine de l'Apokirov

    Messages : 1389
    Date d'inscription : 29/02/2012
    Age : 28
    Localisation : Derrière les magnifiques flammes nucléaires du Warp.

    Re: Not your kind of people

    Message par MartinMb le Mar 29 Oct - 18:55

    C'est très bon et poignant cette fiction, heureux de voir que tu la continue !

    Contenu sponsorisé

    Re: Not your kind of people

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 21:30