Forum officiel de la série de fictions The Story : Apokirov

Command & Conquer - Minecraft - My Little Pony - Warhammer 40k - World of Tanks


    La Légende de la Psy-Ops

    Partagez
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Lun 5 Mar - 20:11

    "La Légende de la Psy-Ops"

    C'est la nuit de Noël a Vodkagrad les rue son desserte,plus aucune âmes y ère alors que généralement la Place du Patriote était toujours pleine de monde tous les noël mais la il y n'y avait que deux Soldat qui passa devant la Statut édifier la a gloire du Grand Vodkamarade pendant le patrouille

    conscrit: ppfff patrouille de nuit en pleine ville et le soir de noël pourquoi on subit sa Sergent ?
    Sergent : car c'est les ordres du Kamarade Commissaire Mika donc la ferme et marche a moins que tu préfère aller lui dire ta penser toi même.
    Soldat : et après me retrouvé comme ses pauvre fous ?

    Le conscrit pointa de son AK-107 le un mur criblé de balle avec a ses pieds plusieurs cadavre «fraichement» abattu, pour une nuit de noël le vodKGB avait toujours plus de travail car c'était généralement a cette époque que les traitre ou autre impureté de la Vodkalie se découvre sans le vouloir et ses ...cadavres en était le parfait exemple

    Sergent : mouais j'ai entendu parlé de cette exécution a la caserne dans la journée a se qui parais se son les Psy-Ops qui l'on fait quoi qu'il en sois cette brigade est une légende

    Conscrit : oué oué enfin quoi qu'il en sois je chercherais pas a aller contre eux méme si il son que des Légende surtout qu'il n'obéhise que au Commissaire Mika même le Grand Vodkamarade n'a pas de contrôle sur eux

    le Sergent releva les épaules avant se remettre en route avec le conscrit vers le caserne respective
    .
    Sergent : quoi qu'il en sois on va avoir notre Commandant a la caserne comme toute les année c'est bien la seule chose joyeuse que l'on aura cette année

    *Bureaux des Grand Officier Vodkalien(G.O.V) 4eme Étage*

    après sa 5eme bouteille de Vodka de sa resserve qui a la base qu'il gardé pour les grande occasion le Commandant Thomass « Neko » Orlovkis cherche a noyé son chagrin en regardant une photo de famille et posa sa tête sur le bureaux et pose la bouteille, il était vraiment Rare de voir Neko déprimé comme ça il qui était connu pour être un Officier plein de vie et surtout a resté avec ses homme comme il devait le faire se soir mais une nouvelle lui a tuer l'envi de resté avec du monde , malgré les tentative du Camarade Martin et Cyann pour le sortir de son bureaux mais rien a faire.

    -Martin : aller tu va pas planté tes hommes ,ça te ressemble pas
    -Cyann : c'est vrai ça aller Tom sort de la aller vien on va se changer les idée je connais un excellent coin pour ...

    -CASSER VOUS DE MA PORTE BANDE DE VAUTOURE !!!

    comme quoi la colère et la tristesse peuve faire faire des chose que l'on pourrais regretté , mais la il pouvais plus rien regretté, quant on envois sa Petite Sœur au combat quelle reviens comme une femmes , une vétéran et perdre la vie a cause d'un putain d'accident d'hélicoptère, le pilote avait trop forcée malgré que son supérieur lui avait interdit de volée, se con lui était toujours en vie mais pas l'escouade de la Kapitane Sophia « Zadia »Orlovkis. Personne dans le bâtiment n'était au courant cette accident, enfin presque personne car il entendis du bruit derrière lui et fini sa sa bouteille avant de collé sa tête sur le fauteuil et souffla

    -Qui a t'il Mika ? Je te fait autant pitiez que ça pour que tu vienne me voir

    Mika : tu sais très bien que je connais pas le sentiment de la pitier,enfin je suis au courant pour Sophia si tu veut je peut t'offrir un service fait par la Psy-Ops

    -Non j'en est pas besoin a moins que tu puisse ressusciter les mort , mais je crois pas que tu est se pouvoir

    Mika : non c'est bien dommage car aussi non j'aurais toujours mes plus fidèle Élément a mes coté

    -je sais ...quoi qu'il sois ..non rien

    il n'avais pas eux le temps de tourné la tête que Mika avait disparu se qui a chaque fois lui fit peur car autant il pouvais venir parlé comme il pouvais venir l'exécuté sans bruit.
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Lun 5 Mar - 20:23

    Acte 1-Passage 2 : un retour en arrière

    * Bureaux des G.O.V Toit du bâtiment *

    la nuit se vessais plus calme que a l'habitude surtout pour un soir de noël, le bâtiment était dessert même les conscrit au porte avais eu leur soirée, tous les officier était partie sauf Neko qu'il malgré son calme était sur le toit assis sur une chaise alors que la neige commencé a tombé se qu'il lui rappela sa première année dans les bureaux des G.O.V

    Bureaux des G.O.V 5 ans plus tôt *

    Néko n'était a l'époque un Kapitain chevronné du front de L'ouest , se qui l'irrita considérablement quant on lui dise qu'il avait était muté au Bureaux G.O.V comme « expert en Support Aérien » ppff même un Soldat servant dans les DCA aurais pas voulu de se poste car une fois goutée a l'adrénaline des combat il est dure de décroché , envi tous les gars qui était ici était que des Commandant jusqu'au Grand Vodkamarade en personne, enfin avec son pauvre de grade de Kapitain il se fit vite remarqué par le Ministre de la Défense Martin MB ou comme il était appeler sur le front « Monsieur Nuke » car, il avait une petit parti du visage irradier a cause d'une explosion nucléaire tactique se qui vessais assez peur au jeune conscrit mais rire les officie, quoi qu'il en sois il pouvais plus se permettre de rire de ça et surtout ici.

    Martin : Alors c'est vous le nouveaux Expert en Support Aérien ?
    -Oui Monsieur Kapitain Thomass« Neko » Orlovkis pilote d'hélicoptère de combat et de transport du 890 bataillon de la VVV (Voïenno-Vozdouchnye sily Vodkalia) monsieur

    Martin : rhha oublié cette présentation Kapitain on est pas au front ici ...Le 890 bataillon sa me dit quelque chose …

    -c'est nous qui avons escorté et fait un support au 54 bataillon de Blindée Lourd en Europe Monsieur

    Martin : je me disais aussi , enfin allé je vais vous montré votre bureaux

    il n'avais pas le temps de lui posé quelque question que le Ministre lui demanda de le suivre jusqu'au 4eme étage ou il lui montra son bureaux qui ..était plus grand que son appartement

    Martin : et voilà c'est ici que vous travaillerais a présent, bien sur c'est un peut vide mais on vous laisse le droit de remettre a votre goût,

    -heu d'accord ..monsieur jai une question

    -Martin : ok mais m'appelle pas monsieur sa a le don de mettre en colére

    -D'accord ...Martin , voilà je fait faire quoi exactement a se poste

    Martin n'avais pas eu le temps de répondre qu'une autre voix bien plus grave et plus officiel répondit

    -Vodka : faire en sorte que nous perdions plus d'appareils comme pour l'attaque de L'italie

    alors que le Grand Vodkamarade finisa sa phrase les deux Homme c'était mit au garde a vous, Neko se doutais vraiment pas que qu'il allais croisé le Grand Vodkamarade des son premier jours c'est alors que Vodka posa sa main sur son épaule en regardant martin

    -Vodka : c'est donc lui le vétéran donc tu explose les oreille toute la journée Martin

    -Martin : oui c'est bien lui , je pence qui nous sera utilise ici Grand Vodkamarade

    Neko était assez Gêner du geste de « Vodka » c'est alors qu'il le vis le fixé de haut en bas

    -Vodka : alors une question mon chère Enfant , Combien d'unité ennemis avait vous détruit pendant votre séjour au front

    Il pris une grande respiration de toute façon pourquoi mentir tous était dans son dossier il lui suffis de le lire pour voir si il avait menti

    -273 unité blindée , 150 appareil Volant et 15 000 unité d'infanterie Monsieur

    alors que satisfait de sa réponse Vodka se retourna vers Martin et lui disa en souriant

    Vodka : tes un idiot tu aurais du laissé se gars au front j'ai jamais autant de victoire que depuis la Seconde Guerre

    les deux homme se mit a rire et Neko coincé entre les deux se demandé bien se qu'il devais faire , enfin le Grand Vodkamarade parti dans son bureaux et martin repris la parole

    Martin : sa change des cliché que l'on peut avoir sur lui n'es pas ? Enfin les porte a chaque mur communique avec d'autre bureaux a Gauche celui du ministre du Budget Cyann et a droite le Directeur du VodKGB le Commissaire Mika

    -d'accord monsieur c'est noté, ben il me reste plus que a m'installe

    c'est avec un petit sourire de fatigue que qu'il répondit a martin qu'il compris , alors il sorti du bureaux en fermant les porte, mais d'un coup il entendis un portable sonnée mais avec sa sonnerie actuel se qu'il a l'époque n'avais et comme dans un rêve il revenu dans la Réalité la neige tomba toujours et il regarda le portable avec écrit «Mama Maison» .
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Lun 5 Mar - 23:03

    Acte 1-Passage 3 : l'appelle de la détresse

    En regardant son Portable sonné avec le numéro de sa mère son sang ne vessais qu'un tour car «Mama» ne parlé aucunement ni le Vodkalien ni le Français elle ne parlé que sa langue d'origine L'italien voilà aussi pourquoi ses enfant se sont appeler Thomaso et Sophia pour lui rappelé le pays donc la politique la poussais a fuir, qui a l'époque était pire que pendant la seconde guerre, le National Socialiste était un régime encore plus strict que a l'époque de Mussolini et surtout remonté contre la Russie et les autre pays alliée a cette dernières et comme Mama était récemment mariée avec un Officier de liaison Vodkalien se qu'il lui permit de fuir sans craindre de représailles mais maintenant, Père est mort au front il y a 2 ans ,sa fille est morte il y a moins de 10h et son fils était sur un toit a cherché a faire un énorme point avec tous ça.

    Il pris un grande respiration et décrocha et disa avec une voix qui caché ses peur et sa haine qui avait envi de criée.
    (a était enfin écrite en Italien pas comme dans la V1 la version italienne est en noir et la traduction en bleu)
    Allo-mamma?
    -Thomaso, o mio figlio sei? Tu sei ancora al lavoro?
    Sì, Non sono ancora tornato da me a mezzanotte pence mama, c'erano preoccupazioni qui
    Vedo tua sorella ... e spero che verrà perché il suo stato di circa 2 anni, anche perché non li ha Natale con noi
    -Allo Mama ?
    -Thomaso , mon fils ou est ou ? Tu est encore au travaille ?
    -Oui j'y suis encore , je pence pas rentrée pour minuit mama , il y a eu des soucis ici
    -je vois ...et ta sœur elle va venir j'espère car sa fait quant même 2 ans que elle a pas eux de Noël avec nous


    Sa mère n'avais pas eux le temps de finir sa phrase que Neko ferma les yeux et serra les dent a se moment , les doux flocon de neige devenez des lame de rasoir tranchant sur son visage , Il savais pas comment lui dire la nouvelle …c'est alors qu'il souffla et laissa sa tristesse sortir de sa voix
    I-mamma ... ti dico una cosa ... so che io Ahirs
    -Quello che succede è mio figlio? Spero che va bene?
    -Mama Sophia ... è morto ... è mattina li un incidente di elicottero, era in rotta per tornare a casa con i suoi uomini e il pilota ha tentato evitare il fuoco nemico, ma non è stato toccato e l'elicottero è esploso in volo

    -Mama je...j'ai une chose a te dire ...je sais que tu va me ahirs
    -Que se passe t'il mon fils ? elle va bien j'espère ?
    -Mama ...Sophia est morte se matin ...elle a eux un accident d'hélicoptère, elle était en route pour rentré a la maison avec ses hommes et le pilote a voulu évité des tir ennemie mais il y a était touché et l'hélicoptère a explosé en vol

    Il avait du mentir a sa mère sur la mort de sa propre Sœur aussi non car a cause d'un homme elle pourrais aller le tuer de ses main donc autant dire qu'il est mort , quoi qu'il est mort quant il sortira de l'hôpital, Il repris une respiration et entendis sa mère pleurée au téléphone mais lui se retenu pour pas faire de même

    -Mama per favore ... so che questo è difficile ... ma per favore ... mama
    -mama s'il te plait ...je sais c'est dure ...mais s'il te plait mama …

    -Ascolta me .. non .. non mi chiami mamma ... non hai più mio figlio, sei stato tu a dare al post, mi hai avuto il tuo defunto padre giurato che protégerais del tutto quello che poteva venire ... io ... io non so che un uomo giovane
    -écoute moi ..ne ..ne m'appelle plus mama ...tu n'ai plus mon fils, c'est toi qui lui a donné se poste , tu m'avais juré sur ton défunt père que tu la protégerais de toute qu'il lui pourrais arrivé...je ...je ne vous connais plus Jeune Homme

    il était comme paralysé en une fraction de seconde il venais de perdre tous se qu'un homme ne devrai jamais perdre son identités , sa mère la officiellement renier donc il ne mérite plus son prénom ni son nom, il avait la sensation que tous s écroulé autour de lui mais le temps que cherchera ses mot sa mère avait raccroché c'est alors qu'il pris son téléphone de rage et l'envoya d'une rage inhumaine contre un mur se qu'il n'explosa et partie du toit, Thomaso Orlovkis est mort le 24 décembre a 23h40 ...et a cette heure la le dernier de la lignée est mort se qu'il laissa place au un Chat Errant sur la place d'arme devant le bureaux des G.O.V .
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Mar 6 Mar - 15:27

    Acte 2 –passage 1 : le chemin du coté obscure de l'âme

    *place d'arme de Vodkagrad*

    Alors que les habitant de Vodkagrad fête dignement Noël, Neko était sur la place d'arme avec son Ak-107 modifier assis contre un T-90 en exposition au public tous en se saoulent même si il était déjà enfin quesque sa changé ? Il n'avais plus d'identités , il n'étais que un surnom ..un Chat noir pour tous se qu'il l'approché, sa mère , sa sœur ...tous...peut etre qu'il était voué a être qu'une source de malheurs dans se monde ? Non ..non pourquoi il pense ça le seul porteur de malchance c'était se pilote incompétent qui a eux la chance de resté envie mais pour longtemps

    -Au diable de VodKGB j'ai pas besoin d'eux pour ma vengeance.

    Il fini sa bouteille et l'envoya s'explosé contre un ancien T-60 ,c'était décidée il aller plus compté sur quoi que se sois que sa sois le vodKGB ,mika ou les autre officier personne ne pourrais l'influencé a partir de maintenant son objectif était clair,il a perdu tous se qu'il lui tenais a cœur , tous le monde sera au même niveaux.

    Il marcha dans la neige qui était collée sur la route se qui rendit le passage de véhicule impossible devant lhopital militaire, ce qui était excellent car aucun patient ne pourrais venir le dérangé pendant la « purge » ,ni même les force de l'ordre. D'un air calme mais sans âmes il alla au bureaux des entrés et regarda l'infirmière de garde

    -bonsoir je cherche la chambre du pilote qui vous a était emmené hier

    -heu ..chambre 632 mais vous éte un proche ?

    -non je suis son supérieur

    l'infirmière n'avais eux le temps de lui demandé une preuve d'identité qu'il était déjà dans la chambre a la fixée froidement, se gars mérité même pas la cour martial ou il aurais un séjour au Goulag non se car la mérite une mort longue et douloureuse mais le temps lui même ne voulais pas jouer a se jeux la donc Neko s'approcha du pilote qui dormi c'est alors que d'un geste rapide et silencieux il posa sa main sur sa bouche et lui planta 23 coup de baïonnette sur tous les point vitaux sauf au cœur et l'empêcha d'hurlé c'est alors qu'il se pencha a l'oreille du pilote et lui disa d'une voix sans aucun sentiment

    -tu ne mérite pas de vivre après se que tu a fait l'autre jours , j'espère que tu a coté combien de douleur atroce tu a reçu ...car la dernière donnera le nombre exactement de brave Kamarade mort a cause de ta bêtise ..

    c'est alors que dans un regarde horrifier que le pilote vit la dernière chose sa vie , le 24 eme coup de baïonnette dans plein dans le cœur qui le tuer instantanément , Pourquoi 24 coup ? (C'est que vous vous posés comme question n'est pas chère lecteur de cette fic ?) Car 24 coup c'est le nombre de soldat dans le bataillon qui l'a planté et surtout c'était l'age de sa sœur.

    Neko ressorti de lhopital sans ressentir la moindre satisfaction a cette acte, comme quoi ..L'animal a repris le dessus sur l'humain.
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Mer 7 Mar - 22:33

    Acte 2 –passage 1 : le chemin du coté obscure de l'âme

    *place d'arme de Vodkagrad*

    Alors que les habitant de Vodkagrad fête dignement Noël, Neko était sur la place d'arme avec son Ak-107 modifier assis contre un T-90 en exposition au public tous en se saoulent même si il était déjà enfin quesque sa changé ? Il n'avais plus d'identités , il n'étais que un surnom ..un Chat noir pour tous se qu'il l'approché, sa mère , sa sœur ...tous...peut etre qu'il était voué a être qu'une source de malheurs dans se monde ? Non ..non pourquoi il pense ça le seul porteur de malchance c'était se pilote incompétent qui a eux la chance de resté envie mais pour longtemps

    -Au diable de VodKGB j'ai pas besoin d'eux pour ma vengeance.

    Il fini sa bouteille et l'envoya s'explosé contre un ancien T-60 ,c'était décidée il aller plus compté sur quoi que se sois que sa sois le vodKGB ,mika ou les autre officier personne ne pourrais l'influencé a partir de maintenant son objectif était clair,il a perdu tous se qu'il lui tenais a cœur , tous le monde sera au même niveaux.

    Il marcha dans la neige qui était collée sur la route se qui rendit le passage de véhicule impossible devant lhopital militaire, ce qui était excellent car aucun patient ne pourrais venir le dérangé pendant la « purge » ,ni même les force de l'ordre. D'un air calme mais sans âmes il alla au bureaux des entrés et regarda l'infirmière de garde

    -bonsoir je cherche la chambre du pilote qui vous a était emmené hier

    -heu ..chambre 632 mais vous éte un proche ?

    -non je suis son supérieur

    l'infirmière n'avais eux le temps de lui demandé une preuve d'identité qu'il était déjà dans la chambre a la fixée froidement, se gars mérité même pas la cour martial ou il aurais un séjour au Goulag non se car la mérite une mort longue et douloureuse mais le temps lui même ne voulais pas jouer a se jeux la donc Neko s'approcha du pilote qui dormi c'est alors que d'un geste rapide et silencieux il posa sa main sur sa bouche et lui planta 23 coup de baïonnette sur tous les point vitaux sauf au cœur et l'empêcha d'hurlé c'est alors qu'il se pencha a l'oreille du pilote et lui disa d'une voix sans aucun sentiment

    -tu ne mérite pas de vivre après se que tu a fait l'autre jours , j'espère que tu a coté combien de douleur atroce tu a reçu ...car la dernière donnera le nombre exactement de brave Kamarade mort a cause de ta bêtise ..

    c'est alors que dans un regarde horrifier que le pilote vit la dernière chose sa vie , le 24 eme coup de baïonnette dans plein dans le cœur qui le tuer instantanément 24 coup c'est le nombre de soldat dans le bataillon qui l'a planté et surtout c'était l'age de sa sœur.

    Neko ressorti de lhopital sans ressentir la moindre satisfaction a cette acte, comme quoi ..L'animal a repris le dessus sur l'humain.
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Mer 7 Mar - 22:34

    Acte 2-Passage 2 : la Révolte

    *caserne du 840eme Bataillon aéroporté *

    Le calme se vessais sentir a la caserne, les seule encore debout était les soldat de garde et le major du Bataillon, une nouvelle belle cible pour la « purge » que Neko c'était organisée, il avait eux des rapport sur se Major, il ne pensé que a sa propre vie a défaut de la survie de la Vodkalie et de ses propre homme, il se crois même intouchable car il est « sois disant »proche du chez du vodKGB, C'était encore une rumeur car Neko connaissais le type d'officier un connard qui a eux ses gallon car il est sortie d'une école d'officier sans connaître le front en gros la plus belle catégorie des lâches que la Vodkalie a dans ses rang et il en était encore dans cette catégorie car il aurais laissé mourir 15 Commando Parachutiste avec une Dizaine de civil en mission car il avais refusé leur demande d'évacuation car Monsieur avait besoin de tous ses appareil pour aller faire un défilée Victorieux en Pologne se qui avait fait polémique au G.O.V, donc il a rien a faire a cette actuel.

    Neko approcha de la guérite du gardien du portail qui d'un réflexe bien militaire en sortie avec son arme au point et le projecteur braquée sur l'individu, mais une chose vessais sourire Neko c'est que le Conscrit de garde tremblent comme une feuille pendant que mit en joue

    Conscrit : Halte ! Bougez plus vos papier ou je vous abat

    -Certainement Conscrit mais abattre un des G.O.V surtout celui de l'armée de l'air je crois que tu ne restera pas longtemps en vie

    c'est toujour avec son sourire sans humanise que Neko lui tendit ses papier et qui basa l'arme du Conscrit avec sa main sans forcée

    Conscrit : je ..excusez moi Commandant ...juste que je supporte pas être de portail la nuit ..

    -Je vous comprend , mais déjà estimée vous heureux de pas être sur le front , je viens voir le Major contrôle surprise

    le Conscrit rigola doucement et ouvrir la barrière

    conscrit : il est dans son bureaux ...avec « un colis » Made In Usa , faite monsieur jai une question .

    -posée la soldat

    Conscrit : c'est vrai les rumeur que le Major et les 35 mort en mission de sauvetage ?

    -sa se pourrais ….

    Neko emboita le pas vers les bureaux en laissant le conscrit blanc de peur et d'éfrois car il lui avait répondu avec un telle rapidité et surtout avec aucune émotion alors que Neko était réputé parmi les G.O.V a être l'un des rare a êtres un bon vivant et surtout un homme prés de ses homme mais cette personne la morte ,il continua sa marche tous en pensant a se que avait dit le Conscrit « un colis Made In USA » donc le major avait un prisonnier dans sa base et lavoir dit au autorité , une raison de plus de lui montré qui est la lois dans le pays, arrivant devant la porte du bureaux du Major on pouvais entendre parlé , mais pas de sentiment il ouvrit la porte et vit le major entrain de mettre un coup de crosse a un prisonnier attaché sur une chaise et avec se sac en toile sur le visage se qui était un cliché des plus mauvais films d'espionnage c'est alors que Neko sortie sa grosse voix de G.O.V

    -MAJOR ISTRIOV C'EST QUOI CETTE FACON D'INTEROGATOIRE !

    Le Major se retourna fut pris de panique se mit au garde a vous

    istriov : mon Commandant c'est la façon des Parachutiste monsieur , je ne fait que suive le manuel

    -ho non c'est cette façon la pauvre tache incompétente maintenance vous aller faire mener ce prisonnier au G.O.V et la bas il sera interrogée dans les règle

    Neko fit signe a deux conscrit devant la porte de le mené au bureaux et il ferma la porte derrière eux
    et le Major commença a faire son grand intouchable

    major : MAIS QUESQUI VOUS PREND DE JOUER AU CHEF ? VOUS SAVAIT QUE DES RELATION AU PLACER DONC ARRETE DE FAIRE LE GRAND DANS MA BASE !

    Neko l'attrapa par le coup et commença a serre

    -Déja tu la ferme , tu n'est que major donc surveille tes paroles et puis tes relation de nos que mensonge car vous tu ton nom n'est que source de problème pour le vodKGB et pour le pays entier donc espère pas qu'il vienne t'aidé

    Major : aarrk..lâche moi espèce de fou...

    -te laché ? Pourquoi faire ? Oui je fait te laché quant tu sera mort , comme ses Paras et ses Civil que tu a lachée en plein combat et pourquoi ? Ah oui pour aller aparadé dans un pays que tu n'a méme pas pris toi méme, tu n'ai que traitre pour le pays , un simple gradé qui n'a jamais connu l'enfer du front

    Neko serra encore plus sa mains et sorti son Berreta avec un silencieux installer et lui colla sur la tempe

    -ta une dernière volonté avant de te suicidée ?

    Major : va te faire foutre Orlovik

    Neko se mit a rire avec une haine sans égale avant de leva la sécurité de son arme et lui disa la dernière chose qu'il aller entendre avec de tirée

    -Orlovik est mort maintent et toi aussi

    Il regarda le corps par terre en souriant d'un air assez satisfait il commencé malheureusement a aimé se genre d'exécution , alors il pris son temps pour tous mettre en place pour faire parâtre a un suicide avant de fermé la porte et de faire brulé sa veste taché de sang, maintenant il manque une chose, Il monta dans la TDC et activa les haut parleur et y diffusa la vérité sur la mort des paras et en même pas 5 mn tous les soldat , pilote ect était en rang devant la tour c'est alors qu'il descendit en souriant

    -Mes Frères cette homme ne mérité pas votre confiance ni même vos vie , me le pays lui oui donc oublié ce traitre qui ses suicidé par remord au lieux d'affronté la justice de votre glorieuse mère patrie , Mes Frères allons nous encore laissé notre pays se faire envahir par ses ordre de traitre et d'ennemie la Vodkalie ? NON donc rassemblé vos force , votre courage et soyé prêt a donné votre vie pour la Vodkalie

    Neko était un orateur a peut normal mais il arrivé a faire changer une base entier d'avis comme maintenant, il avait maintenant une force de frappe prête a sa disposition … la Révolte peut commencé a présent
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Jeu 8 Mar - 9:41

    Acte 2-Passage 3 : L'avant poste de la vérité

    Entré Sud de la Vodkalie , Avant poste N°385

    «Laissé l'ennemie prendre cette Avant Poste c'est comme laissé la porte ouverte pendant un voyage dans un autre pays » voilà comment le Commandant Armand Cyann voie l'avant poste 385 ce n'était que des Position Défensive de base appuyé par des position d'artillerie mobile qui leur dernière coup de canon on raisonné il y a déjà quelque année pour des test et leur Artilleur ne sont que des jeune Recrue facile a manipulé c'est bien se qu'il vessais bien peur a Cyann, que l'ennemie envois des paras pour retourné son support contre lui mais sa peur risque va devenir réalité.

    Néko connaissais malheureusement cette faiblesse de l'Avant poste 385 et il allé pas se gêné pour l'utilisée pour entré en ville et surtout pour faire une pierre deux coup car il est au courant que Cyann était de garde de quoi bien commencé, Il avait envoyé un mi 24A utilisé pour les entrainement mais il rempli d'un commando qui avait l'ordre de capturé les pièce d'artillerie et/ou avec leur servant aussi non il devais les tuer mais aucune coup de feux fut tirée se qui fit sourire Néko car la surprise va être total pour Cyann.

    Cyann était loin de se douté se qu'il arrivé quelque minute plus tard , il était a son bureaux dans le bâtiment de contrôle a lire un PlaySoviet mais quelque chose le dérangea 6 coup de tonnerre bien distinct a 3 seconde d'inter val se qui était impossible mais le temps qu'il comprenne se qui se passé les obus avais atteins leur cible les portail et les miradors et une partie du bâtiment, Il était complément assommé a cause des tir c'est alors qu'il attrapa la radio et appela l'artillerie censé les défendre

    Cyann : MAIS BORDEL C'ETAIT QUOI CES TIR ! VOUS AVAIT REPERER OU IL VENAIS

    Neko attrapa la radio et lui répondit sans sentiment c'était officiellement une Guerre Civil

    Neko : sa sert a rien de crier contre Mes Pièces D'artillerie Commandant , éhéh surprise Cyann tu pire cauchemar et entrain de se réalisé je te dit pas Dasvidania car je pence que l'on y vois grand chose en enfer

    Cyann : Thomass mais quesque tu fout bordel arête sa c'est la trahison

    Neko : hoo non mon Chère Armand tu vois se qu'il de al trahison c'est de voir le pays mourir sans rien faire , de la voir dévoré par la vermine ,les traitre et les ennemie du peuple et jai remarqué que GOV en vessais parti alors quoi de mieux que tous vous éliminé !

    Neko rigola d'un air glacent le sang de son pilote de son T-90 de commandement c'est alors qu'il fit tiré une deuxième salve d'obus avant de faire charger les chars qu'il avait sous la main appuyé par l'infanterie, tous se passa comme prévu ils avait donné ses indication au ses troupe de marché jusqu'au centre ville et d'éliminé toute menace militaire « hostile »,alors que lui dessednit de son chars et alla dans les ruine du batiment de contrôle se fit resevoir par un cyann en colére majeur et et armé une AK-47K c'est alors qu'il se mit a couvert pris son arme

    N: j'aurais pas pensé que tu serais aussi lâche Cyann toi aussi ta toujours vue la vérité mais ta jamais voulu rien faire ,maintenant c'est trop tard pour changer

    C : et toi je savais pas que pouvais aussi Stupide Tom reviens sur terre bordel de dieux

    N :mais j'y suis sur terre , une terre ou on se laisse malgré nous a se faire contrôlé par le capitalisme quoi qu'il en soi je savais pas que l'on avait des contrat avec des armurier Américain et pourtant ils aimes pas les Communiste tu comprend quelque chose ?

    A peine finis sa phrase il fit un tir de surpression contre le mur de cyann et il balance une grenade aveuglante se qui le fit tombé par terre alors Neko s'approcha sa baïonnette a la main et quant il allais pour lui donné le coup de grâce cyann le parras mais neko força un peut plus est explosa comme du verre la défense de Cyann et lui planta bien lentement la lame au niveaux du cœur

    N : dommage ...tu aurais une bon officie mais n'a pas agit en temps que t'elle donc les genc comme toi doive disparaître tu le comprend...je suis sur que oui

    Il finisa d'enfoncé la lame et regarda le regarde sans vie de cyann qui dans ses dernière geste tenté de lever la lame et et repartie dans son chars et d'un coup le conducteur le regarde d'un drôle d'air

    -Monsieur vous allais bien vous été palle

    N: avance et faire ta gueule si tu veut pas passé devant les armes

    Le chemin sera encore long mais la vérité surgira de toute ses ruines
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Jeu 8 Mar - 20:41

    Acte 3-Passage 1 : Terre Brulée

    Boulevard Vasilie Kretrov

    du haut de son chars Neko regarda a travers ses jumelles les usine Nord de la ville une cible protéger que par de l'infanterie des troupe régulière vaguement soutenue par l'appuie du Général MartinMb.

    Martin était un bon général certes il avait même réussi quelque escarmouche avec seulement quelque unités en territoire ennemis mais esque sa suffira pour se battre sur son sol ? Neko rigola cette idée les troupe régulière qui avait posté ici n'étais des civil converti au militarisme forcée car les meilleur soldat était au front ,donc a pars un Stela-3 et un RPG il avait pas d'arme lourde pour se défendre car les G.O.V pensé que l'ennemie n'arriverais jusqu'à ici ils se trompent.

    En Levant la tète Neko comme les F.Rs qui avait en face pouvais voir 3 KA-50 soutenu par des MI-24 faire des usine de la ville un tas de ruine se qui par une exposition de force fit fuir les F.Rs de leur ligne et laissa place a des commando paras et chars prendre leur place pour fortifier le Boulevard desservant toute les usine pour en faire un mur d'acier et armée entre ses troupe et c'elle des « Force de Défense de la ville » une compagnie bien entrainé , armé d'arme conventionnel mais sans Commandant c'était au commandant de garde qui en avait le contrôle priorité donc sa sera la surprise de savoir qu'elle Commandant ou Général sera en face de lui.

    Martin : QUOI ? Comment on t'il put entré en ville et détruire nos usines sans problème ? C'est une honte pour notre armée laissé passé une force hostile Major vous avait compris alors vous aller mes sortir de la ville!

    Major: Mais Général Mb nos troupe sur site on était repoussé comme le vent pousse les feuille morte il ont l'équipement des Paras vodkalien et les chars du 89eme Corps Blindée

    Martin: ET VOUS AVAIT PAS PREVENU LEUR COMMANDANT RESPECTIVE ESPECE D'IDIOT … je devrait vous faire exécuté !...

    pour la première fois en 25 ans de carrière Martin se senti si en colère savoir que la ville était en proie a une force hostile qui utilise leur propre matériel cherchant a joindre les commandant du 89 Corps Blindé martin tombé sur un numéro de portable celui de Neko qui décrocha sans la moindre gène pour juste répondre

    Neko :Si vous cherché le commandant du 89e il est mort Général comme le Major de la 840eme , je vous souhaite une belle nuit en enfer Général

    Et il referma le téléphone , Martin avait reconnu la voix de neko malgré ses grand aire il était facile de reconnaître une voix que l'on connais mais pourquoi LUI ? Un commandant sans problème et qui vire du jour au lendemain ses ..impossible, Martin fit mettre en alerte la FDV en pris le commandement.

    Alors que pendant se temps Neko finis ses rempart et tiré plusieurs salve de missile sur les toure menant sur les usine pour en bloqué les accès au véhicule et une parti des paras attendu les chars dans les immeuble abandonnée donc le première n'avais pas vue venir la rocket faire un « One shoot » dans l'écoutille d'un t-80 qui explosa sans crié gare et qui fit paniquée l'infanterie que les pièce de mitrailleuse se donna a cœur joie a les collé sur places, mais cette joie aller vite être fini car plusieurs réacteur se vessais entendre dans le ciel 2 prototype F-50 survola la zone et fit tombé les bâtiment comme des châteaux de carte, Neko était surpris de voir des F-50 mais devais lui faire tombé une carte avant l'heure plusieurs Missiles de D.C.A en position pour une défense conjointe avec les chars pour couvre le ciel et la terre, une guerre de retranchement aller se mettre en place dans les deux camps l'avantage de martin était d'avoir plus de troupe, mais celui de Neko les pièce artillerie en liaison direct qui avait donné l'ordre de faire de la « terre brulée » derrière et sur les ligne de martin pour l'obliger a le faire se retranché sur le camps de bataille
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Jeu 8 Mar - 20:47

    Acte 3 Passage 2 : le rouage de l'esprit
    (avec des petite retouche)

    Alors que les canon lâcha leur message mortuaire sur les rue et les troupe adverse, Neko dans une once de lucidité regarda le ciel se noircissant des fumée des véhicule et autre bâtiment en proie au flamme et entre ouvris la bouche et resté comme .Paralysé ses main agrippé au la coupole de son chars se mit a tremblé on aurais dit qu'il avait une attaque , Non dans son esprit il était dans son bureaux au G.O.V entouré de deux soucis enfin les deux parti de son esprit. Le premier était une jeune officier avec un simple grade de Kapitaine dans un uniforme blanc neige comme le reste, mais le second était dans un uniforme gris-vert et des lunette de visé sur la tête et les deux parlé en même temps se qu'il je fit hurlé en lui même pour qu'il se taise et l'officier blanc se mit a parlé ,pourtant il remarqua une troisième ombre qui ne disa rien juste quelle était noir avec des yeux bleu d'une rare intensité On aurais dit l'incarnation du mal a l'état pure.

    Blanc - Regarde se que tu fait Thomass tu détruit ta propre ville , tu détruit ton pays , tu a tuer l'un de tes meilleur amis réveille toi ! Dit a ses homme de posé leur arme et de rentré chez eux !

    L'officier en gris se mit a rire avec un air très démoniaque et pris a son tour la parole

    Gris : ne l'écoute pas tu sais se que tu est en train de faire ? Tu battit une nouvelle avenir pour la nation ,sans faible, sans injustice envers des soldat qui on fait le sacrifice ultime pour cette patrie ,pense bien sur a ta sœur et a ses homme

    Alors qu'il chercha a ne pas les écouté des souvenir de sa sœur lui revena mais il était la comme spectateur il se vit en train de parlé avec sa petite soeur mais sans pouvoir ni se toucher et encore moin elle

    Sophia : Tu est sur que c'est une bonne solution que me confié une escouade ? Quesque vont dire les autre GOV

    Thomass : t'inquiette pas pour eux il est facile de leur dire des mensonge tant que tu m'enne des résultat du front, enfin je m'inquiette plus pour mère car ell.........

    il n'avais eux le temps de finir d'écouté sa phrase qu'il c'était retrouvé chez sa mére quant il lui vessais la promesse que rien n'arriverais a sa sœur mais il n'a jamais put la tenir et sa continua pendant des minute qui parais une éternité a ses yeux jusqu'à que Gris revienne vers lui.

    Gris : tu vois ta famille a donné sa vie pour la Vodkalie et elle te remercie comment ? En laissant des faible et des ignares au pouvoir ,des traitre et de la vermine dans ses rang, on peut plus toléré ça et tu le sais ...de toute façon te rendre ne te rentra pas ta sœur mais tu sauvera des millier de frère et de sœur de ses traitres;

    le Gris se remit a rire dans un rire plus démoniaque que le précédent avant que Neko repris ses esprit allongé par terre et mit en joue par un Makarov assez démodé , mais combien de temps était 'il resté dans cette état de méditation, la réponse était plusieur heures son équipage l'avais sorti du chars qui avait pris feux a un tir d'obus perforant et l'avais a couvert dans les ruine d'une usine et son morts un par un pour protéger leur commandant comme quoi le fanatisme d'un équipage pour leur officier pouvais être fors.

    Alors que son esprit se repris totalement plus aucun coup de feux de sifflé même plus une détonation c'est alors qu'il leva les yeux vers celui qui le tena en joue et ne laissa échappé aucune joie ni aucune peine en regardant Martin qui était bien le seul a avoir était toujours a coté de lui mais cette fois cette l'inverse mais le regarde de Martin le trahis malgré ses air de générale sans peur sa lui vessais de la peine dans en arrivé la

    Martin :pourquoi tu fait ...dit le moi ..

    Neko : tu le sais pourquoi je fais ça on était un pays sans peur on avait peur de prendre du terrain maintenant regarde nous martin ? On a un pays ronger par les lâche et les Traitre a la solde des capitaliste au d'autre puissance ! Tu veut tiré alors tire ! Mais tu ne pourra pas me tuer car tes sentiment et ton amitié envers Thomass son encore présent en toi et thomass est MORT car c'était un faible !

    Sous ses mot Neko souri en coin d'un air chaotique la mort ne lui vessais plus peur car dans son esprit l'officier Blanc et Gris avait était abattu de sang froid par le L'officier en noir qui dans l'ombre c'était découvert c'était tous le mal que un homme pouvais supporté et encaissé en méme qui avait pris le dessus,
    Alors qu'il les egarda se vidé par terre avec se sourire que Neko dessina en même temps que lui.
    avatar
    Nekoboys
    Pilote de navettes

    Messages : 126
    Date d'inscription : 05/03/2012
    Age : 26
    Localisation : ZZz..zZZzZZZ

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Nekoboys le Mer 14 Mar - 19:46

    Acte 3 Chapitre 3 : la fin d'un homme le début d'une nouvelle air

    Martin commença a tremblé en tenant toujours en joue son ancien amis du a la fatigue de la bataille qu'il avait mener contre les troupe «rebelle».

    4 heures plus tôt Avenue Molotov

    -Martin : je m'en fiche trouvé moi au solution de détruire ses putains de Canons ! Même si vous devez y aller vous même en courant !

    Martin savais que pour avancé il devais faire taire des position d'artillerie qui bloque son avancé avec ses blindé dans des rue déjà encombré d'épaves et d'attaqué pour la seule faille qu'il avait trouvé avec les sous-officier, le passage sud de la zone industrielle n'était gardé que par un chars celui du commandant en personne même si l'équipage était tous des AS expérimenté du front c'était la zone porte d'entré pour « neutralisé » les premières lignes, Le but de Martin n'était pas de tuer tous ses soldat mais les ramené a la raison car il serais du gâchis de perdre deux des meilleur bataillon du pays même si c'était un ramassis de condamné a mort ou a des peine de prison a vie.

    Le plans commença à se monté ses message radio lui annonce que les canons était HS grâce a un avion de Combat tous noir avec un étrange emblème dessus se qui présager rien bon pour la suite, enfin les canons son tut donc c'est le principal car il envoya sur le champ ses blindé faire diversion sur le front nord avant d'aller se chargé lui même du chars de commandement un prototype du nouveaux t-95 russe qui leur avait généreusement donné donc pour ne prendre aucun risque il demanda a son canonnier de charger des perforante car les obus classique ne lui verais rien.

    Le combat entre les deux blindé avec l'air d'un combat des films de cow-boys le première qui dégaine mais cette fois c'est le canonnier qui aller faire la différence mais les deux tira au même moment se qui endommagé le chars de martin et celui de neko mais celui de se dernier pris feux au niveaux du poste de pilotage dont la seule solution était de sortir de la , sa suite est connu.

    Voilà pourquoi Martin était fatiqué de toute ses battaile absurde décidé sur un coup de téte d'un commandant en soif de vengence et de purge du pays il se disa a lui seul

    Martin: « il aurais pas était aussi fout il aurais fait un excellent soldat pour mika »

    Neko se releva et le fixa dans les yeux toujours en sachant qu'il était toujours en joue sa l'effraies même pas et continua a a sourire.

    Neko : pars d'ici martin se combat n'est pas le tien tu est malin pour ne pas savoir se qu'il va m'arriver et je suis pris prés a l'affronté tu a d'autre problème qui vont te tombé dessus dans quelque temps et sa ne sera a toi de les réglé et au autre , si je fait ça c'est pour réglé au problème personnel donc va t'en

    Martin resté de mambre face a ça et lui rétorqua

    Martin : pas mon combat ? Tu a vue se que tu a fait ? Tu a détruit l'économie du pays , tu a fait tuer des soldat , des civil pour un problème personnel ! Tu n'est qu'un malade qu'il faut mettre dans un asile ou dans une tombe même si la deuxième option est plus approprié pour toi !

    Neko souffla d'un ton amusé même si il le présenti qu'il aller mourir dans ses ruines

    Neko : pour la dernière fois casse toi de la martin et dit a tous le monde que tu ma tuer tu passera pour un héros et faire accordé les grâces de tous les GOV

    Sous cette pression martin lui tira 2 balles dans la jambe droite avant de tourné les tallons et de partir en disant une chose

    Martin : que dieux est pitier de ton âme

    Neko : dieux n'a jamais eux pitier de moi de ma vie pourquoi maintenant !

    Alors que Neko s'appuya contre un mur et senti un vent froid le glacé le dos et se mit a sourir

    Neko : comme le vautour tu viens récupérais les reste mika …

    il c'était pas trompé mika sorti de l'ombre avec un de ses officier en armure don personne ne connais leur identité a pars mika lui même

    Mika : des reste ? Non non tu te trompe au contraire tu ma ouvert la vois, tes action me son remonté au oreille , le meurtre du pilote , celui du général de la base ,et tu a même franchi la limite de non retours en tuant Armant , en gros tu a vendu ton ames pour pouvoir sauvé le pays mais sa ne suffit plus le pris a augmenté mais je te laisse une échappatoire

    Neko : une échappatoire ? De quoi tu parle ?

    Mika en souriant lui lancé un Dragunov

    Mika : Abat martin maintenant et je te sauve la vie ou meurs comme un commandant qui sera da les livre d'histoire comme un traitre de la patrie

    Il regarda le fusil et mika avant de tourné le regard vers martin qui marcha avant de jeté par terre

    Neko : alors tue moi ! Car personne ne se souviendra d'un traitre est je le sais comme tu le sais

    mika : bien ta fait ton choix …vas y

    a peine le mot fini que l'officier de mika tira une rafale qui aller se logea tous les point non mortel pour le faire souffrir avant mika s'approche de lui et se mit a genoux a coté de neko

    mika : je vais te dire quelque petit secret, grâce a toi tu va me donné l'ocassion de pouvoir purgé efficacement le pays comme ses ennemis par la même occasion et au faite ...ta petite sœur est pas morte elle ses juste montré plus coopérative que toi

    alors qu'il était en train de se vidé de son sang Neko ouvris grand les yeux quant l'officier leva se casque,

    Neko : non ...sa se peut pas ….Sophia ..

    Mika : est oui mon chère elle au moins a complies ses épreuve avec brio et moi tu a échoué le derniers lien qui te retené a ton ancienne vie ton amitié ,une chose futile comme l'amour et la peur je te dit pas a dieux car il me prendra jamais parmit les sien

    Mika disparu dans l'ombre en riant comme l'avais toujours fait aussi diaboliquement que possible
    et Neko reste contre son mur a regardé le champs de ruine qu'il avait causé au nom d'une cause qu'il était trop grande pour un homme seul se qui la mené a sa perte et se laissa mourir de ses blessure, plusieurs jour plus tard beaucoup de problème éclata dans le pays et il ne resta que Martin et Mika pour les contenir



    FIN

    Contenu sponsorisé

    Re: La Légende de la Psy-Ops

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 21:32